Publicité :
Recherche
Top Site SkY-AniMeS
Derniers ajouts :

Date Série épisode Uploader Type Lien
24/04 Kamen Rider Amazons saison 1 [Interdit -16 ans] 01 à 06 Orochi604 Tokusatsu Télécharger
23/04 Kamen Rider Black 01 à 05 Orochi604 Tokusatsu Télécharger
23/04 Fate Kaleid Liner Prisma Illya 3rei!! Specials 06 mangakam OAV Télécharger
23/04 Masou Gakuen HxH Special [Interdit -16 ans] 05 à 06 mangakam OAV Télécharger
23/04 Inazuma Eleven : Chou Jigen Dream Match 01 mangakam Film Télécharger
23/04 Tiger Mask W 16 mangakam Episode Télécharger
21/04 Aikatsu Stars! 52 mangakam Episode Télécharger
21/04 Kirakira Precure A La Mode 11 mangakam Episode Télécharger
21/04 Reikenzan: Eichi e no Shikaku 11 à 12 mangakam Episode Télécharger
18/04 Garo: Divine Flame 01 mangakam Film Télécharger
18/04 Zero - Dragon Blood 11 à 13 Orochi604 Tokusatsu Télécharger
17/04 Wake Up Girls Zoku Gekijouban 01 à 02 mangakam Film Télécharger
17/04 Kamen Rider Ghost : The 100 Eyecons and Ghost's Fated Moment 01 Orochi604 Tokusatsu Télécharger
17/04 Kamen Rider Ex-Aid 21 à 26 Orochi604 Tokusatsu Télécharger
16/04 Cardfight!! Vanguard G: Next [Saison 08] 26 mangakam Episode Télécharger
16/04 Saint October 21 mangakam Episode Télécharger

Historique des sorties
Dernières nouvelles :

Data Mining du monde de l'animation japonaise : 06
Initialisation : A-U_news_program : Data Mining du monde de l'animation japonaise 06
• Starting runlevel compatibility [OK]
• Starting Display Manager [OK]
• Starting Sound Card State [OK]
• Starting regular background program processing [OK]
• Starting CPU interrupts balancing daemon [OK]

Loading …

10%
OOOOOOOOOO
20%
OOOOOOOOOO
40%
OOOOOOOOOO
50%
OOOOOOOOOO
100%
OOOOOOOOOO

COMPLETE …

Bonjour à tous et à toutes, on se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle A-U news. Vous ne pensiez jamais nous revoir suite au dernier complot visant à nous envoyer par le fond ? C'était sans compter sur les super pouvoirs de notre équipe de geeks en culotte courte ... Décevant n'est-ce pas ? Ce moment où la fiction et la réalité entrent en collision telles deux faisceaux de particules de haute énergie circulant à une vitesse proche de celle de la lumière au LHC ... Pas de panique mon petit Marty, ils n'auront jamais le secret de notre capaciteur de flux ... Qui nous a d'ailleurs permis de remplacer la dernière recrue qui pédalait depuis Noël dernier dans la cave pour alimenter les serveurs ...
*beep* *beep* (Sonnerie de téléphone)
Allô ? Oui c'est bien moi oui ... Comment avez-vous eu ce numéro ? ... D'accord, mais cela ne me donne pas la raison de votre appel ... Comment ça peu morales ? La science et l'expérimentation n'ont que faire de ce concept entravant qu'est "le sens moral" ... Balivernes ! Exemple totalement au hasard : On estime en 2016 à 35 millions le nombre de personnes qui ont recours à la médecine nucléaire, basée sur la radioactivité des isotopes, soit pour un diagnostic, soit pour une thérapie. Et on est quand même parti d'une machine de destruction massive avant d'en arriver là ... Où je veux en venir ? Et bien qu'on ne fait pas d'omelette sans casser des œufs ! ... Bon écoutez, si la vue de mes vidéos en slow motion des multiples méthodes de destruction d'un appareil tournant sous MAC-OS au nom de la science vous est si insupportable, vous pouvez tout aussi bien détourner le regard comme vous savez très bien le faire sur la médiocrité de vos congénères ! ...
*Ahem* !


Depuis que la science est devenue tendance grâce aux progrès technologiques des 35 dernières années, elle a été fortement mise à contribution pour d'une part améliorer notre niveau de vie, mais aussi pour alimenter notre imagination et notre soif d'aventure. L'animation Japonaise et les mangas n'ont pas échappé à cette mode, et si je vous demande de me donner l'enfant illégitime entre les X-Mens et l'esprit fertile d'un artiste Japonais, vous me répondez ? ... Merci une fois de plus Marty pour ta bienveillante coopération, mais il ne s'agit pas de Boku No Hero Academia ... Dont je ne parlerai probablement pas, mais que je recommande fortement.
Mets tes lunettes de protection et ta blouse blanche mon petit Marty, car aujourd'hui on va s'attaquer à un de mes animes favoris : To Aru Kagaku no Railgun

To Aru Kagaku no Railgun ou A Certain Scientific Railgun est le parallèle direct avec To Aru Majutsu no Index aussi connu sous le nom de A Certain Magical Index. Deux séries de light novels réalisées par Kazuma Kamachi qui peuvent être vues en parallèle l'une de l'autre puisqu'elles se déroulent dans le même univers, mais dont les intrigues ont une approche radicalement différente puisque l'une est principalement axée sur la science, et l'autre sur la magie.
J. C. Staff est le studio à l'origine de l'animation. Fondée en 1986, il est entre autre connu pour Shingetsutan Tsukihime, Azumanga Daioh ou encore Shakugan no Shana (Si vous n'avez pas encore compris que les animes présentés dans cette chronique valent le coup d'être visionnés, je ne peux plus rien pour vous ...).


L'anime totalise actuellement 2x24 épisodes (OAV et films non compris) et l'histoire est loin d'être terminée car de nouveaux mangas associés à ce monde sont régulièrement publiés (tant la suite des Index, et des Railgun que des branches annexes dont je ne donnerai pas le nom ... Pour des raisons de spoil.)
La première saison et la seconde saison étant classées respectivement en 775ème et 372ème position, cette série reste un incontournable pour de très bonnes raisons que nous allons détailler juste après le synopsis. (A noter que la seconde saison des Majustu no Index est également disponible)



Synopsis :
La ville de Academy City, constituée à 80% d'étudiants, est également un pôle d'étude technologique à la pointe du développement, surtout en matière d'Esper (personne possédant des capacités extra-sensorielles). Répertoriés et classés en fonction de leur capacité, Misaka Mikoto, collégienne, est une des 7 espers de "Niveau 5" (les plus puissants) de Academy City. 3ème dans ce classement, elle est également connue sous le nom de "Railgun" en raison de ses capacités accrues en manipulation de champs électromagnétiques.
Cette série se déroulera principalement autour de Misaka Mikoto et des secrets que cache cette gigantesque cité étudiante qu'est Academy City : Une cité utopique qui semble abriter une vocation beaucoup plus malsaine qu'elle ne laisse paraître ...


Je n'en dirai pas plus concernant ce synopsis. D'une part parce-que cela vous donne une idée assez générale de l'environnement dans lequel vous allez être projeté, et d'autre part parce-qu'il vous dégage la thématique générale abordée par les To Aru Kagaku no Railgun : Peut-il y avoir de la "Science" sans "Sens Moral" ?
La raison principale qui m'a fait préférer cette série à celle des To Aru Majutsu no Index (outre son personnage principal relativement agaçant), c'est son questionnement sur les rapports à la science qu'une société très axée sur la technologie, la compétition et le rendement, peut avoir sur notre sens moral. Vous-vous souvenez certainement de la célèbre citation de Rabelais : "Science sans conscience n'est que ruine de l'âme" ? Et bien vous pouvez garder cette citation en tête durant votre visionnage.

Cet anime est très rafraîchissant, d'une part parce-qu'il élève un peu le débat en manière des notions de bien et de mal au nom du progrès de la recherche scientifique, mais aussi au travers de ses personnages.
Gardons à l'esprit qu'il s'agit d'un anime de 2009 (lightnovel : 2007) et que, outre les thèmes moraux sur la science TRÈS LARGEMENT PRÉDOMINANT ICI, il y a également d'autres thèmes très forts comme : Le regard de l'autre et son influence, la manipulation, la crise d'adolescence et la recherche de son identité, l'homosexualité, le terrorisme ... Parfois abordés très subtilement, mais je ne peux m'empêcher de penser que cet anime est un très bon exemple à prendre pour montrer qu'on peut à la fois faire une œuvre ludique, sérieuse et de qualité.


Le scénario est non seulement bien rythmé, mais aussi très lié à sa série parallèle ... Sans pour autant être nécessaire à sa compréhension. C'est poignant, c'est beau graphiquement et musicalement (Merci Maiko Iuchi), on a une excellente immersion et les personnages sont vraiment attachants. je le répète souvent ici, mais il va falloir s'y habituer. Côté background, on en sait juste ce qu'il faut sur chacun d'entre-eux pour comprendre leurs actions et intentions, qu'elles soient bonnes ou mauvaises.
L'univers est très riche en péripéties et les mangas paraissent encore aujourd'hui ... Je ne pousse pas à la consommation, mais si vous avez apprécié cette série, ou n'importe quelle autre œuvre, dès que vous en avez les moyens, n'hésitez pas à soutenir le travail que ces personnes ont fourni.

En espérant que cela vous a donné envie de regarder cette petite perle de l’animation Japonaise, je dois maintenant vous laisser car la science m'appelle : On m'a récemment chargé d'évalué l'intelligence moyenne de la population regardant TPMP, Secret Story, PBLV ... Et le résultat est assez inattendu : NaN.

CRITICAL ERROR :
*** STOP : 0x00000ed (0X81F128D0, 0xc000009c, 0x00000000, 0x00000000)
Beginning dump of physical memory
Physical memory dump complete.


Shutting down …
Data Mining du monde de l'animation japonaise : 05
Initialisation : A-U_news_program : Data Mining du monde de l'animation japonaise 05
• Starting runlevel compatibility [OK]
• Starting Display Manager [OK]
• Starting Sound Card State [OK]
• Starting regular background program processing [OK]
• Starting CPU interrupts balancing daemon [OK]

Loading …

10%
OOOOOOOOOO
20%
OOOOOOOOOO
40%
OOOOOOOOOO
50%
OOOOOOOOOO
100%
OOOOOOOOOO

COMPLETE …

Bonjour à tous et à toutes, on se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle A-U news. Beaucoup l’attendaient avec impatience, d’autre au contraire n’y prettaient pas vraiment attention, je parle bien entendu de … ? […] Merci mon petit Marty pour avoir répondu "Data Mining du monde de l’animation japonaise", mais je pensais plutôt au retour du printemps. En effet, qui dit printemps dit renouveau, et qui dit renouveau dit … ? […]
*beep* *beep* (Sonnerie de téléphone)
Allô ? Oui c’était bien mon idée de départ oui … Comment ça responsable ? Non, je ne peux pas être tenu responsable de la stupidité des gens … Et bien il a fait son Marathon des 50 pires animes et après ? Il n’a pas envahi la Pologne que je sache ! … Ah … Il a dit que Infinite Stratos était un bon anime ? … Oui bon … Quand bien même il a revu son échelle de tolérance à la baisse, je pense que nous allons revoir la notre à la hausse oui … Non il n’y a plus rien à faire là … Oui la capsule de cyanure est le seul remède … Courage Madame. Dites-vous qu’en ces temps de crise, ça vous permettra de faire des économies sur le long terme …
*Ahem* !


L’inconstance des sentiments et le manque de discernement étant intemporel, nous devons donc contre-balancer ce déséquilibre en parlant d’un anime récent … Et plus qu’un simple anime, un film d’animation !
Aujourd’hui, le titre dont je vais vous parler va vous prouver que même un des thèmes les plus durs à appréhender scénaristiquement peut déboucher sur un franc succès, qu’il n’y a pas que du fan-service et du eichi qui ont la cote et que la force des sentiments est intemporelle, j’ai nommé … Toujours aussi pertinent mon petit Marty, mais ce n’est pas de Clannad dont nous allons parler aujourd’hui, mais de : Kimi no Na Wa !

Kimi no Na Wa ou Your Name pour ceux qui ne connaissent que le titre Européen, est un film d'animation japonais réalisé par Makoto Shinkai, sorti le 26 août 2016 au Japon. Il s'agit d'une adaptation du roman de Makoto Shinka publié le 18 juin 2016 (Deux mois de battement entre les deux œuvres, avec une telle qualité ... Les bras m'en tombent.) Le studio CoMix Wave Films a réalisé un travail assez impressionnant avec ce titre il faut bien l'avouer.
"CoMix Wave Films ? Inconnu au bataillon ... Ils ont fait quoi d'autre ?" C'est vrai que c'est la première fois qu'on parle de ce studio, et on leur doit, entre-autres choses, les "cutscenes" de Deemo: Le Dernier Récital (Les joueurs de OSU! sauront très probablement de quoi je parle). Allez donc faire un petit tour sur la page Wikipédia du studio, il y a là des petites perles qui ne demandent qu'à être visionnées.


L'anime est licencié par @Anime, et c'est plutôt logique quand on y pense, car ce film de 107 minutes est placé en PREMIÈRE POSITION du classement sur myanimalist.net !!! Cette notoriété est assez relative car bien peu sont les personnes de mon entourage à en avoir entendu parlé, ou même à être allé le voir ... (En même temps, quand on regarde les dernières pitreries tout droit sorties de "Touche pas à mon poste" ... Ce n'est pas très étonnant de voir qu'on passe à côté de beaucoup de chose ... <_<)



Synopsis :
Mitsuha Miyamizu, lycéenne au petit village d’Itomori, rêve de vivre la vie d'un garçon dans la ville animée de Tokyo, un rêve qui contraste grandement avec sa vie actuelle à la campagne. Pendant ce temps en ville, Taki Tachibana vit sa vie animée de lycéen tout en jonglant avec son emploi à temps partiel, et espère trouver un avenir dans l'architecture.
Un jour, Mitsuha se réveille dans une pièce qui n'est pas la sienne et se retrouve soudainement à vivre la vie de rêve à Tokyo ... dans le corps de Taki ! Ailleurs, Taki se retrouve vivant la vie de Mitsuha dans à la campagne. Dans la poursuite d'une réponse à cet étrange phénomène, ils commencent à se chercher.
Kimi no Na wa. Tourne autour des actions de Mitsuha et Taki, qui commencent à avoir un impact dramatique sur la vie de l'autre, chacune tissant peu à peu la trame tenu par le fil de la destiné. (Résumé MAL)


Une histoire à priori très simple et potentiellement très romancée qui tend vers une influence très School-Life / Slice-of-Life avec une petite touche de Science-Fiction et de Romance. L'ambiance générale est chaleureuse et l'humour est bon enfant. Si vous êtes à la recherche de "Fan Service", vous pouvez passer votre chemin.
On se laisse transporter très facilement par ce scénario ... C'est un peu du réchauffé dans un sens (Ceux qui ont déjà vu Nerawareta Gakuen comprendront où je veux en venir) ... Sauf que ... Non. Ce film a VRAIMENT de quoi surprendre et mérite très largement sa première place au classement. Je n'en dirai pas plus, ça serait du spoil.

Vous voulez des personnages simples et attachants ? De bons rebondissements ? De l'animation soignée ? Une bande son signée Radwimps (Groupe de Rock / Ska Japonais qui ne se prend pas du tout au sérieux ... En même temps, quand le nom de ton groupe se traduit par "Super-Mauviettes" ...) ? Un bon scénario ?
Vous voulez un anime qui a fait l'unanimité des choix sur myanimelist.net ? Kimi no Na Wa est la réponse à cela.


Typiquement, si vous voulez passer un bon moment en regardant cet anime, regardez-le en vous installant confortablement (seul, ou avec votre moitié). Il y a fort à parier que vous ne soyez pas déçu. Si cela ne vous a toujours pas convaincu et que vous préférez quand même regarder "TPMP" ... Je pense que vous avez toutes vos chances pour passer à la télévision sur "Tellement Vrai" ou "Les <appellation_de_la_population_de_la_ville_dont_vous_êtes_originaire> à Tombouctou", et pour cela vous avez tout mon mépris.
Aussi, à partir de maintenant mes news seront un peu plus courtes, d'une part parce-qu'elles débordent sur la mise en page actuelle, et d'autre part, parce-que les longues pages de lecture ne font pas l'unanimité.

En espérant que cela vous a donné envie de regarder cette petite perle de l’animation Japonaise, je dois maintenant vous laisser car l'intelligence artificielle que je suis en train de développer commence à prendre le contrôle de mon ordinateur ... Et me passe en boucle de manière pseudo aléatoire des morceaux de M.Gims et Arielle Dombasle ...

CRITICAL ERROR :
*** STOP : 0x00000ed (0X81F128D0, 0xc000009c, 0x00000000, 0x00000000)
Beginning dump of physical memory
Physical memory dump complete.


Shutting down …
Data Mining du monde de l'animation japonaise : 04
Initialisation : A-U_news_program : Data Mining du monde de l'animation japonaise 04
• Starting runlevel compatibility [OK]
• Starting Display Manager [OK]
• Starting Sound Card State [OK]
• Starting regular background program processing [OK]
• Starting CPU interrupts balancing daemon [OK]

Loading …

10%
OOOOOOOOOO
20%
OOOOOOOOOO
40%
OOOOOOOOOO
50%
OOOOOOOOOO
100%
OOOOOOOOOO

COMPLETE …

Bonjour à tous et à toutes, on se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle A-U news. Quand certains d’entre nous chauffent leur espace de vie en faisant faire à leur micro-processeur des boucles infinies, d’autres trouvent réconfort et complicité auprès de leur moitié.
C’est la Saint Valentin, et c’est à la demande de ma petite copine "intel i7 5820K" qui en a marre de tourner en boucle qu’aujourd’hui on va parler de Boku no P…
*beep* *beep* (Sonnerie de téléphone)
Allô ? Oui c’est bien moi … Comment ça je vais avoir des problèmes ? Mais pas du tout ! Mais non je ne suis pas aigris ! … Mais pourquoi vous me parlez de frustration ? … Bon donnez-moi un instant et je vous change ça ... Oui promis oui …
*Ahem* !


Aujourd’hui l’anime dont je vais vous parler va remettre en question vos convictions religieuses, vous rendre paranoïaque quant aux différents scénarios de fin du monde, et retourner votre cerveau dans tous les sens … Non ce n’est pas Evangelion, et une fois de plus tu n’es pas tombé loin mon petit Marty ! Colle-toi un pansement et prépare tes compléments alimentaires car ça va chauffer dans la boîte à cerveau, aujourd’hui on explore RahXephon !

RahXephon, ou Râzefon c’est un peu comme vous le sentez … D’ici la prochaine réforme de l’orthographe, vous aurez certainement la bonne manière de l’écrire. Et une fois de plus, cette série nous vient tout droit du studio Bones. Encore une fois, si vous n’avez pas lu les news précédentes, vous pouvez les retrouver juste ici. L’anime en question a été licencié en France par Dybex, et ne sera donc pas visible sur A-U. Ce qui est assez surprenant car quand bien même l’anime est bon, il s’adresse quand même à un public un peu particulier.

Cet anime voit sa première diffusion début 2002 sur Fuji TV et donc 7 ans après Evangelion ! Ah les années 1990 … soupir Je vais couper court à cette digression sans quoi je risque de déclencher la 3ème guerre mondiale. RahXephon totalise 26 épisodes, il est classé 1426ème … Soit 1212 places derrière Evangelion sur myanimalist.net … Coïncidence ? Je ne crois pas !
"Ouais enfin c’est bien sympa, mais en 1426ème position … Il est forcément mauvais non ?"
Et bien que nenni petit scarabée ! Tu apprendras au cours de tes pérégrinations qu’il y a parfois des trésors qui se cachent au fond du panier.
(Oui alors, je dis fond du panier, parce que vous n’avez certainement pas fait un tour dans les tréfonds des abysses du monde de l’animation … Soit environ plus de 10K animes à "trier" …)



Synopsis :
Kamina Ayato, jeune lycéen à Tokyo, part comme tous les jours à l’école avec ses amis : Hiroko et Mamoru. À la suite de l'accident de leur métro, Ayato se rend compte que Tokyo est en guerre contre un envahisseur inconnu. Guidé par un chant, Ayato rencontre Reika, une fille de son âge. À la première croisée de leurs regards, Ayato semble la reconnaître. Fuyant l’hostilité des combats, les deux jeunes gens arrivent dans un temple secret où se trouve un gigantesque œuf. Tandis que les combats font rage et que deux Dolems (des créatures faites d’argile) viennent en renfort pour défendre la ville, Reika reprend son chant. Ayato semble emporté par celui-ci, l’œuf découvert éclot et dévoile le RahXephon, un humanoïde gigantesque, qui met un terme aux combats de façon expéditive.
Le lendemain, Ayato est troublé par les événements de la veille. Il se souvient de quelques images : le RahXephon, les Dolems, un combat … Mais rien n’est encore clair dans son esprit. Justement, Haruka, une étrange inconnue, va proposer à Ayato de tout lui expliquer …


Là tout de suite, n’importe quelle personne à peu près normalement constituée se demande ce qu’elle vient de lire. S’il y a bien une chose qui fascine dans les scénarios comme celui-ci, c’est qu’on se rend très vite compte à quel point des éléments qui n’ont apparemment rien à voir les uns avec les autres peuvent être liés les uns aux autres … En ce qui me concerne, c’est ce qui m’a fait dire non instantanément à la drogue. Ce monde est incroyablement riche … Déjà de par son "lore" parce qu’il y a tellement de choses à garder en tête que vous avez intérêt à vous accrocher à ce que vous pouvez pour suivre …

On a affaire à une série de 26 épisodes, et la première question qui nous vient à l’esprit c’est : "Est-ce que tout cela tient la route ? " C’est typiquement le genre de question à laquelle on ne peut pas répondre par OUI ou NON dans ce cas précis. Cela dépendra de vous, si vous aimez l’ambiance qui se dégage de cet anime … mais aussi, si vous allez réussir à bien accrocher tous les morceaux ensemble. Entre les différents protagonistes, leur relation, leur histoire, les complots, les réelles motivations, …

Je ne vais pas vous mentir, cet anime est très perturbant. D’une part parce qu’il va vous retourner le cerveau dans tous les sens, mais aussi parce-que vous allez éprouver une espèce de malaise quasi permanent qui va avoir tendance à prendre le dessus sur tout le reste à certains passage. (En même temps … Evangelion était un peu pareil quand on y pense … Dans une autre mesure …). L’histoire vaut quand même la peine qu’on se tortille un peu es méninges.

Même en gardant à l’esprit que cet anime ne date pas d’hier, on notera le soin particulier apporté aux méchas et l’environnement (Qui m’a curieusement rappelé Akira … Comment petit scarabée ? Tu ne connais pas Akira ? *facepalm* Et ça se dit otaku ?). Côté bande son, elle ne vous laissera pas indifférente, dans le sens où elle participe activement à l’ambiance qui se dégage de l’anime. Enfin, côté charadesign … C’est tellement travaillé que je m’y suis pris à deux fois à l’époque où je l’avais regardé pour tout comprendre …

Je me rends compte que quand bien même cet anime a reçu un bon accueil auprès d’un public plus "mature", il en sera probablement autrement auprès d’un public plus "jeune". Au final, je pense que si vous avez aimé Akira de Katsuhiro Ôtomo (1988), il y a de très fortes chances pour que vous puissiez apprécier RahXephon. En plus de voir un bon film, vous allez parfaire votre culture (On doit beaucoup à ce film à bien des égards, mais ceci est un autre débat dans lequel je ne rentrerai pas aujourd’hui.)

Pour résumer, l’histoire est très originale et nécessite quelques moments de réflexion de par son contenu et sa quantité d’information à intégrer. On notera que la force de cet anime réside également dans sa qualité graphique qui a peu de chose à envier à celle d’aujourd’hui tant l’animation est fluide et détaillée, ainsi qu’une bande son signée Ichiko Hashimoto qui laisse difficilement indifférent.

En espérant que cela vous a donné envie de regarder cette petite perle de l’animation Japonaise, je dois maintenant vous laisser, c’est que j’ai des barrettes de RAM à faire griller sur mon bacon … Ou peut-être l’inverse je ne sais plus.

CRITICAL ERROR :
*** STOP : 0x00000ed (0X81F128D0, 0xc000009c, 0x00000000, 0x00000000)
Beginning dump of physical memory
Physical memory dump complete.


Shutting down …
Data Mining du monde de l'animation japonaise : 03
Initialisation : A-U_news_program : Data Mining du monde de l'animation japonaise 03
• Starting runlevel compatibility [OK]
• Starting Display Manager [OK]
• Starting Sound Card State [OK]
• Starting regular background program processing [OK]
• Starting CPU interrupts balancing daemon [OK]

Loading …

10%
OOOOOOOOOO
20%
OOOOOOOOOO
40%
OOOOOOOOOO
50%
OOOOOOOOOO
100%
OOOOOOOOOO

COMPLETE …

Bonjour à tous et à toutes, on se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle A-U news. Les fêtes de fin d’année sont maintenant terminées et la plupart d’entre vous avez déjà échoué aux objectifs que vous-vous étiez fixés !
Et moi dans cette histoire ? C’est bien simple, j’écris toutes mes résolutions sur un petit fichier texte présent sur une VM Linux quelques jours avant le nouvel an, et au début de la nouvelle année un petit script écrit en bash s’exécute :
root@Yami_nK:~#[ $[ $RANDOM %6] == 0 ] && echo “Tu n’y coupes pas cette fois-ci …” || rm –rf /;
*beep* *beep* (Sonnerie de téléphone)
Allô ? Oui c’est bien moi oui … Ah bon ? Ah tant que ça ? Ah oui quand même … D’accord on fait comme ça.
*Ahem* !


Aujourd’hui l’anime dont je vais parler a très vite compris où je voulais en venir avec ma précédente digression, et m’a fait remarquer que 90% des personnes ayant lu cette news n’ont pas compris sa signification. Doté d’un esprit de déduction à toute épreuve et capable de résoudre des enquêtes d’un rapide coup d’œil, j’ai nommé : … Non pas Détective Conan non …
Va donc chercher ta casquette et ton monocle mon petit Marty, car aujourd’hui on enquête sur GOSICK !

GOSICK, qui est un dérivé du mot “Gothic“, soit “Gothique“ en français. D’abord un Light Novel, il sera adapté en série animée de 24 épisodes par le studio Bones.
Encore eux ?! Mais cet anime doit être vraiment génial ?! Et tu ne crois pas si bien dire mon petit Marty, et si tu ne comprends pas pourquoi, je t’invite à aller faire un petit tour sur ma Première News.


Cet anime est paru en 2011, soit 15 ans après le cultissime Détective Conan. Certains d’entre vous n’étaient même pas né, et à l’heure où j’écris cette news, il totalise 839 épisodes et n’est pas prêt d’être terminé. (Force est de constater que même après 15 ans de service, il n’a pas pris une ride le gosse …). GOSICK est classé en 280ème position sur myanimelist.net, soit 238 places derrière Death Note.
Vous voulez du mystère ? Vous voulez des enquêtes aux dénouements inattendus ? Alors décollez vos yeux de Scooby-Doo et de Dora l’Exploratrice, car comme le dirait notre ami anglo-saxon : “Shit just got real !



Synopsis :
L’histoire se déroule en 1924 dans un petit pays francophone fictif qui s'étend dans une bande de la Suisse, à travers les Alpes entre la France et l'Italie, à la mer Méditerranée, du nom de "Sauville" ; aussi appelé "Saubure" dans l'adaptation anime.
L'histoire est centrée sur Kazuya Kujo, le troisième fils d'un officier de haut rang de l'armée impériale japonaise, qui est un étudiant transféré à l'Académie St. Marguerite, où les légendes urbaines et les histoires d'horreur sont à la mode. Là, il rencontre Victorique, une jeune fille mystérieuse, belle et brillante qui ne vient jamais en classe et qui passe ses journées à lire le contenu entier de la bibliothèque ou à résoudre des mystères d’apparence insolvables, même pour des détectives.
La série se concentre principalement sur Kazuya et Victorique, et leur implication dans les différents cas et mystères auxquels ils feront face.


Le synopsis a l’air assez quelconque à première vue. Sachez qu’il n’en est rien et qu’il faut vite passer outre cet apriori ! Gardons à l’esprit qu’il s’agit d’un univers fictif ancré dans le réel. La situation politique du pays est relativement bancale du fait de ses erreurs passées et de ses alliances avec des personnages corrompus à l’influence douteuse, et un conflit mondial semble attendre le moment propice pour exploser. Je ne m’avancerai donc pas ici sur un choix concernant la première ou la seconde Guerre Mondiale vu que l’histoire se déroule en 1924 !) (Quand bien-même j’ai ma petite idée …)

On a clairement affaire à un animé d’une qualité remarquable, d’une part car on a un scénario en béton armé tellement il tient la route ; les personnages ont un background incroyablement profond et soigné, que ça soit les principaux, secondaires ou antagonistes ! A mesure que l’intrigue progresse, beaucoup de choses commencent à faire sens, et on se rend compte que beaucoup de petits évènements isolés découlent d’une intrigue plus grande, ce qui nous incite à nous demander si quelque-part il n’existerait pas une certaine fatalité dans la vie.
Outre la portée poétique et philosophique de cet anime, l’ensemble est ponctué par une bande son signée Kôtarô Nakagawa qui est juste magnifique (Juste comme ça, pour vous donner un ordre d’idée, il a participé à la réalisation des OST du très connu Code Geass).


L’anime reste sérieux dans la manière dont les évènements sont abordés. L’ambiance est très lugubre et les petites pauses de légèretés passagères entre nos deux protagonistes principaux n’en sont que plus appréciables, car la tension monte très vite.
24 épisodes et on n’en perd pas une miette. Si ce sont des scènes d’action épiques que vous êtes venu voir, vous risquez d’être déçu. Ici on ne croit pas au fantastique et les forces occultes ont autant de crédibilité que Cyril Hanouna au poste de Président de la République … Quoi que …

Certains reprocheront peut-être la trop grande importance du personnage de la jeune Victorique, en ce qui me concerne je pense que c’est d’une part nécessaire, mais aussi fondamentalement voulu. Tous les évènements mis en valeur au cours de ces 24 épisodes impliquent Victorique (Que ce soit de près ou de loin … Tout dépend de votre avancement dans le scénario, c’est pour cela qu’un second visionnage peut s’imposer.). Sans elle, il n’y aurait pas d’histoire à raconter car c’est vraiment un personnage clef ! Et en tant que telle, elle mérite donc largement cette “trop grande attention“. Après je concède volontiers que son “Side-Kick - Kujo“ peut porter sur le système tant il semble incapable sans elle … Monde de la jap-animation oblige, on n’échappe pas à certains clichés stéréotypés …

L’anime est véritablement touchant et ne vous laissera pas indifférent, tant de par son scénario que ses petites énigmes incroyablement bien tournées (Agatha Christie est passée par ici je pense …).
Si vous avez envie de faire fonctionner votre matière grise afin de consommer le trop-plein de “sucre“ et autres “matières grasses“ accumulées durant les fêtes, GOSICK est déjà un bon début.

Pour résumer, un bon scénario, une intrigue prenante, des personnages attachants et pas dénués d’intérêt, des énigmes travaillées et crédibles, le tout dans un environnement très ancré dans le réel … Que demander de plus ?
Je n’ai volontairement pas parlé des antagonistes ici, pour la simple et bonne raison que ça nous ferait entrer dans la zone spoil, ce qui serait contraire à mes principes.


En espérant que cela vous a donné envie de regarder cette petite perle de l’animation Japonaise, je dois maintenant vous laisser, car je dois terminer l’interrogatoire d’un curieux personnage en costume rouge et avec une barbe blanche très fournie qui a tenté de s’introduire par effraction à mon domicile il y a de cela quelques semaines …

CRITICAL ERROR :
*** STOP : 0x00000ed (0X81F128D0, 0xc000009c, 0x00000000, 0x00000000)
Beginning dump of physical memory
Physical memory dump complete.


Shutting down …
Archive des nouvelles
Statistiques :
Visiteurs uniques : 4484
Pages Vues : 81501
Téléchargement total : 121596639
Visiteurs en ligne : 294
Inscrits : 90054
Stream : 38680 (33053 heures)
Fichiers disponibles : 33850 (9.46 To)
Top 15 animes :
Partenaires :