Publicité :
Recherche

Yondemasu yo, Azazel-san TV vostfr

Episode (13/13) :

Yondemasu-yo-Azazel-san-TV


Cette série présente le travail quotidien d'une agence de détective assez particulière. En effet Akutabe et son assistante Sakuma font appel à l'aide de démons pour résoudre leurs enquêtes. Mais ce qui est le plus troublant est que Akutabe semble bien plus démoniaque que les êtres qu'il invoque... et le démon Azazel en est la première victime : en plus de se faire littéralement défoncer la face lorsqu'il commet des erreurs, on ne cesse de l'invoquer à toute heure, que ce soit durant son sommeil ou durant ses galipettes avec des démones...

TITRE ORIGINAL : Yondemasu yo, Azazel-san (2011)
ANNÉE DE PRODUCTION : 2011
STUDIO : [PRODUCTION I.G]
GENRES : [FANTASTIQUE & MYTHE] [COMéDIE]
AUTEUR : [KUBO YASUHISA]
VOLUMES, TYPE & DURÉE : 13 EPS 25 mins


-Rimoan-

Source: Animeka


Date Fansub Uploader Lien
21/04/11 yondemasu yo, azazel-san tv 01 vostfr HD Shinrei & Front De Libération Des Animes mangakam Télécharger - Stream
21/04/11 yondemasu yo, azazel-san tv 02 vostfr HD Shinrei & Front De Libération Des Animes mangakam Télécharger - Stream
26/04/11 yondemasu yo, azazel-san tv 03 vostfr HD Shinrei & Front De Libération Des Animes mangakam Télécharger - Stream
05/05/11 yondemasu yo, azazel-san tv 04 vostfr HD Shinrei & Front De Libération Des Animes mangakam Télécharger - Stream
10/05/11 yondemasu yo, azazel-san tv 05 vostfr HD Shinrei & Front De Libération Des Animes mangakam Télécharger - Stream
18/05/11 yondemasu yo, azazel-san tv 06 vostfr HD Shinrei & Front De Libération Des Animes mangakam Télécharger - Stream
29/05/11 yondemasu yo, azazel-san tv 07 vostfr HD Shinrei & Front De Libération Des Animes mangakam Télécharger - Stream
03/06/11 yondemasu yo, azazel-san tv 08 vostfr HD Shinrei & Front De Libération Des Animes mangakam Télécharger - Stream
09/06/11 yondemasu yo, azazel-san tv 09 vostfr HD Shinrei & Front De Libération Des Animes mangakam Télécharger - Stream
13/06/11 yondemasu yo, azazel-san tv 10 vostfr HD Shinrei & Front De Libération Des Animes mangakam Télécharger - Stream
21/06/11 yondemasu yo, azazel-san tv 11 vostfr HD Shinrei & Front De Libération Des Animes mangakam Télécharger - Stream
29/06/11 yondemasu yo, azazel-san tv 12 vostfr HD Shinrei & Front De Libération Des Animes mangakam Télécharger - Stream
05/07/11 yondemasu yo, azazel-san tv 13 vostfr HD Shinrei & Front De Libération Des Animes mangakam Télécharger - Stream


Yondemasu yo, Azazel-san TV Streaming VOSTFR

Get Flash pour voir l'épisode


Commentaires (9) :
Signalez un problème ?

Ajouter un commentaire.

Re: [Episode] Yondemasu yo, Azazel-san TV
Attention, en regardant cette série, la notion de subtilité risque de disparaitre de votre vie ! En effet, il ne faut surtout pa chercher à réfléchir en la regardant tellement l'humour est gras et vole bas. Mais c'est bien ce qui la rends bien drôle !

Un défaut à la série, sa durée : les épisodes sont courts et il n'y en a que 13.

Mais il y a les deux OAV qui sont franchement hillarante : bien plus que la série selon moi.


En plus de ça, les subs sont sobres et de très bonnes qualités.
Re: [Episode] Yondemasu yo, Azazel-san TV
Du grand N importe quoi mais Version Comic ^^ le genre que j'aime quoi :o a voir ^^
Re: [Episode] Yondemasu yo, Azazel-san TV
J'ai regardé cette petite série en une après midi.
Les points positifs : -un humour très prononcé ( en effet mieux vaut ne pas regarder cette série si vous êtes à la recherche de quelque chose de sérieux , nous somme ici dans le l'humour pittoresque , pipi-caca , sadique...)
- Des designs ... Aléatoires , allant du magnifique au désastre selon le caractère de la scène et des personnages.
-Une histoire simple mais toujours efficace , avec des personnages attachants et caractériels
Cependant des points négatifs : - Une histoire très courte sans réel liens entre chaque épisodes... En effet , uniquement 13 épisodes de 13 minutes , c'est très rapide et on reste sur sa faim , malgré l'OAV qui dure 25 minutes et qui est tout aussi bien que la série )
Conclusion : Une série très sympas , n'hésitez pas à la regarder si vous voulez passer du bon temps sans trop vous chauffer les méninges :)
Re: [Episode] Yondemasu yo, Azazel-san TV
j'ai envie de dire : cette serie c'est de la balle

1 seul probleme on en veux plus ><

a voir absolutivement
Re: [Episode] Yondemasu yo, Azazel-san TV
Cette série et génial a en mourir !!!! :kxD: Dommage qu'elle se regarde tellement vite.... On en veut toujours plus !!!!
Re: [Episode] Yondemasu yo, Azazel-san TV
A-za-zel ou comment se perdre entre l'humour noir et la blague à 2 sous ??? ma première impression après incantation fut :"ooh kawaii!" et 2 secondes après:" :eek: oh là! mais qu'est qu'il me fait ?" j'en ai ri jusqu'à guetter la prochaine connerie qui va sortir, mais y'a rien de bon ni de mauvais d'ailleurs dans cet animé il faut tout prendre au premier degré c'est vraiment cru parfois.
Bref. je viens de regarder une peluche à tendance hentai et la peluche là c'est Azazel.
Re: [Episode] Yondemasu yo, Azazel-san TV
Bonjour,

Encore une petite série complètement barrée, trash et vraiment très drôle. La description de la série parle d'enquêtes, mais avant tout, c'est l'humour qui prime. Ce n'est pas vraiment fin (pipi caca bite couille) et premier degré total, mais c'est à mourir de rire. Et quel final !

10/10 pour moi, je ne peux pas moins ! :mrgreen:

Attention, comme pour DMC, le vocabulaire est très vulgaire. A éviter pour les plus jeunes donc. (Ne vous laissez pas avoir par le côté kawaii de l'opening !).

Clément.
Re: [Episode] Yondemasu yo, Azazel-san TV
Prenez tout ce qu’il y a de plus vulgaire, de plus crade, de plus immoral et incorrect, balancez le tout dans un mixeur et vous obtiendrez Yondemasu yo, Azazel-san, une œuvre dotée d’un humour aussi décalé qu’efficace. YYA est un animé d’un incroyable génie car il a sut tirer le meilleur de tout ce qui existe de pire.

Si j’ai un conseil à vous donner, c’est de ne surtout pas vous arrêter à l’image d’affiche ou encore à la présentation, car cela donne la fausse impression d’être en présence d’un animé pas très recherché aussi bien sur le plan graphique que scénaristique. Et ce serait là une très grosse erreur car YYA est devenu pour moi, une des meilleures comédies de l’histoire de l’animation.

YYA c’est avant tout un concept, celui de montrer tout ce qui existe de plus vil chez nous les êtres humains, et de tourner tout cela en dérision de manière la plus crue et noire possible. Ne vous attendez pas à un humour gentil, mais bien à une comédie extrême qui joue la carte de la provocation. Particulièrement porté sur les blagues pipi-caca, YYA se révèle incroyablement osé non seulement par les thèmes qu’il aborde (l’adultère, le meurtre, le chantage, la violence, le mensonge) mais également, par l’univers très gore et dérangeant.

En fait, l’œuvre est une véritable parodie de la vie en générale, beaucoup plus divertissante et intéressante que ce à quoi l'on pourrait s'attendre au début. Les personnages sont hauts en couleur, nous prenant souvent à contre-pied et doté d’un tempérament hors norme. Ainsi, nous avons des démons de toutes sortes, véritables incarnations des 7 péchés capitaux: la luxure, la gourmandise, l’envie, la colère (Chaque démon va représenter l’un de ces péchés). Les anges, censés être pleins d'amour et de bonté, ne sont en définitive que des spectateurs passifs, soumis, obsédés ou peureux et ne sont là que pour combattre les démons. Et les êtres humains ne sont que des monstres d’égoïsme ne recherchant qu’à satisfaire leur lubricité en tout genre et cela, par tous les moyens.

Mais l’humour passe également par le visuel de l’œuvre qui n’a rien de commun avec les productions qui se veulent kawaï ou fan service. Non, YYA c’est tout le contraire. Tout a été fait pour rendre l’œuvre glauque, malsaine et complètement barrée. On a ainsi droit à une véritable galerie de styles graphiques différents dans les scènes. Très souvent, les protagonistes sont d’une l’aideur à vous foutre des cauchemars pour 10ans, pendant que d’autres se veulent faussement mignons pour que l’instant d’après, se transforment en psychopathes hystériques et terrifiants. D’ailleurs, il est marrant de noter l’aspect des démons suivant qu’ils soient ou non en Enfer, car leur visuel change radicalement. On voit ainsi, la richesse esthétique que propose YYA avec des démons tout petits et innocents chez les humains, et à la fois beaux mais terrifiants dans les Abysses. Il n’empêche que j’ai trouvé Sakuma (dont le nom contient le terme Akuma = démon) vraiment très attirante et belle.

Il faut aussi noter que l’univers de YYA sort également des sentiers battus en nous proposant des personnages qui sont dans la vie active et non dans le cadre scolaire. C’est un élément intéressant car faisant parti d’un groupe de détectives privés, les protagonistes peuvent s’immiscer dans l’intimité de leur entourage et donc nous révéler tous les vilains défauts hilarants de ce monde très sombre, mais aussi très proche de la réalité lorsqu’on y réfléchis.

On retiendra également que chaque démon a été représenté avec de « véritables » caractéristiques propres issues de la théologie christique, que cela soit au niveau de leur aspect, mais également, au niveau de leur psychologie (Beelzebuth le seigneur des mouches qui aime la merde…au sens littéral).

YYA est aussi un animé faisant énormément de référence à d’autres animés ou points de cultures nippones à la manière de Gintama, ce qui nécessite une bonne connaissance du domaine pour comprendre certains gags. Mais également, des références à la théologie et au livre d’Enoch, véritable encyclopédie démoniaque.

Le seul véritable défaut de l’animé tient à son format avec des épisodes qui durent une douzaine de minutes ce qui est méga frustrant tant on crève de rire devant ce pure concentré de débilités au 1 er degré, sans retenu, sans tabou.

Par contre, l’animé n’est pas à mettre entre les mains des plus jeunes car YYA reste une œuvre très mature. Les dialogues sont d’une vulgarité rarement atteinte et ne s’embarrassent pas de sous entendus. Mais c’est également l’une des richesses de l’œuvre car elle n’hésite pas à critiquer ouvertement et sans détour des problèmes comme la misogynie, la lâcheté ou simplement les faux semblants. On sent que l’auteur est agacé par les codes de la société et montre dans YYA le reflet du miroir d’une certaine façon.

En résumé côté graphisme, techniquement, l’animé est vraiment excellent. Non seulement les personnages sont bien animés, mais en plus, les transitions entres les différents styles graphiques s’opèrent à merveille. Au niveau artistique, YYA a juste un putain de style personnel qui joue habillement entre le faussement mignon et l’incroyablement dérangeant, gore et sauvage. Il est clair que cette patte graphique ne plaira pas à tout le monde, mais elle sert incroyablement bien le contexte et les scènes de pures démences à l’écran.
Pour la Bande Son, l’ost n’a rien de marquante mais elle joue beaucoup sur les petits bruits très bien fichus. De même le générique, qui n’a rien d’exceptionnel, vous montre en 1 minute ce qui vous attend. En revanche, le doublage est juste sensationnel tant les personnages utilisent différents tons et timbres de voix.
Concernant le scénario, il n’y en a pas vraiment, même si chaque épisode a un lien avec les autres. Il s’agit surtout de nous présenter le quotidien de la pauvre Sakuma (quoique, elle se révèle bien plus démoniaque qu’il n’y paraît) entouré de démons vraiment attachants et marrants. On retient surtout que tout le casting est bourré de défauts et de vices en tous genres ce qui les rends au final, très humain. Même la belle Sakuma semble peu à peu devenir comme son employeur, qui bien que simple mortel, fait trembler de peur les pires démons (On peut d’ailleurs faire un parallèle entre lui et le roi Salomon qui emprisonna les 72 démons).

Au final, YYA réussi son invraissemblable pari : rendre le politiquement incorrect addictif et foncièrement drôle. Un humour efficace, bluffant à plus d’un titre, d’une irrévérence rare, mais conçu de manière habille et intelligente.
Re: [Episode] Yondemasu yo, Azazel-san TV
J'aime bien l'humour caustique en général mais là s'en ai carrément corrosif au point de me brûler les yeux au vitriole :kx_x:

J'ai bien aimé cela dit. Il faut juste avoir le coeur bien accroché et savoir rire de tout.