Publicité :
Recherche

Taishou Yakyuu Musume vostfr

Episode (12/12) :

Taishou-Yakyuu-Musume


Synopsis :
Nous sommes en 1925. Deux jeunes filles de 14 ans, Koume et Akiko, se lancent dans la création d'une équipe de baseball sans en connaître les bases. Les hommes se sont appropriés ce sport amené par les Américains et nos héroïnes sont loin de se douter de ce qui les attend...

TITRE ORIGINAL : Taishou Yakyuu Musume
ANNÉE DE PRODUCTION : 2009
STUDIO : [J.C. STAFF]
GENRE : [SPORT]
AUTEUR : [KAGURAZAKA ATSUSHI]
VOLUMES, TYPE & DURÉE : 12 EPS 25 mins

Source : AnimeKa


Date Fansub Uploader Lien
25/02/10 taishou yakyuu musume 01 vostfr HD Némésis boombo Télécharger - Stream
13/03/10 taishou yakyuu musume 02 vostfr HD Némésis boombo Télécharger - Stream
13/03/10 taishou yakyuu musume 03 vostfr HD Némésis boombo Télécharger - Stream
26/03/10 taishou yakyuu musume 04 vostfr HD Némésis boombo Télécharger - Stream
03/04/10 taishou yakyuu musume 05 vostfr HD Némésis boombo Télécharger - Stream
26/04/10 taishou yakyuu musume 06 vostfr HD Némésis boombo Télécharger - Stream
06/05/10 taishou yakyuu musume 07 vostfr HD Némésis boombo Télécharger - Stream
07/05/10 taishou yakyuu musume 08 vostfr HD Némésis mjeff Télécharger - Stream
15/05/10 taishou yakyuu musume 09 vostfr HD Némésis mjeff Télécharger - Stream
03/06/10 taishou yakyuu musume 10 vostfr HD Némésis mjeff Télécharger - Stream
09/06/10 taishou yakyuu musume 11 vostfr HD Némésis mjeff Télécharger - Stream
23/06/10 taishou yakyuu musume 12 vostfr HD Némésis mjeff Télécharger - Stream


Taishou Yakyuu Musume Streaming VOSTFR

Get Flash pour voir l'épisode


Commentaires (4) :
Signalez un problème ?

Ajouter un commentaire.

Re: [Episode] Taishou Yakyuu Musume
Voilà un animé agréable à regarder.
Re: [Episode] Taishou Yakyuu Musume
C’est pas tous les jours que je le dis, mais là, j’ai vraiment eu un gros coup de cœur pour cette série. Taishou Yakyuu Musume est un animé qui a su me toucher d’une manière assez inattendu de part le message qu’il véhicule, sans pour autant recourir à tout un tas d’artifices compliqués et métaphysiques.

Taishou Yakyuu Musum est à l’origine une série de light novel assez populaire au Japon qui débuta en 2007, comprenant à l’heure actuelle 4 volumes. Cette popularité lui a permis de se voir être adapté en manga, en drama CD et bien sûr en animé.

Alors que dire de TYM ? Pour moi, il est plus qu’un animé sur le baseball. Il est une véritable ovation, très pudique, à la détermination et au mérite des femmes dans la société. Alors bien entendu, le contexte prend place au Japon, ce qui fait qu’un tas de code présent dans la série, n’ont pas leur équivalent dans notre société occidentale. Et pourtant, TYM réussi son pari, celui de nous faire comprendre que tout n’a pas été toujours aussi simple, il n’y a pas si longtemps.

Alors justement, parlons de ce contexte. L’histoire prend place dans la période Taisho (1910/1930 environs) qui est un point charnière dans l’histoire de l’évolution du Japon. EN effet, c’est le moment où le pays entre dans sa phase de modernisation, aussi bien au niveau industriel, économique, que social et politique, très fortement influencé par l’occidentalisation. Une occidentalisation provenant surtout de l’Amérique et de ces valeurs libérales (et de l'importation du baseball). Ainsi, la société japonaise est divisée entre ces différentes générations et surtout, entre un certain nombre de valeurs conservatrices et d’autres, plus progressistes, ce qui vaut également pour les moeurs.

ET c’est là, je dirais le plus gros point fort de TYM, la manière dont a été traité le contexte. Par l’intermédiaire des héroïnes, mais aussi des autres protagonistes, nous allons pouvoir observer comment chacun a trouvé sa place dans cette société en plein changement. En effet, il faut bien comprendre que la place de la femme il y a un peu moins d’un siècle était très encadré et sa destiné, souvent toute tracée par sa famille. Il n’y avait que peu de place faite aux sentiments ou encore à l'évolution sociale, car c’est le devoir, l’honneur et l'obéissance qui devait primer surtout le reste. TYM montre parfaitement cette question pas si vieille que nous avons-nous même connu dans notre histoire.

C’est ainsi, que par une simple phrase prononcée par son fiancé désigné, Akiko décide de s’opposer à ces conceptions machistes et va entreprendre de lui prouver que les femmes ont-elles aussi, leur mot à dire. Et quoi de mieux pour clouer le bec à ce mufle que de le battre sur son propre terrain, le Baseball. ET c’est ainsi qu’elle et sa grande amie Koume, vont tenter de réunir 7 autres joueuses pour former une équipe et ainsi, montrer que la femme, tout comme la société, évolue.

Ce qui est intéressant également, c’est la manière dont a été traité le baseball. En effet, on se place d’un point de vue surtout féminin, mais aussi masculin avec la manière dont pense et réagissent les différentes équipes. C’est intéressant car on va observer la manière dont les filles, qui n’y connaissent absolument rien, vont aborder ce sport très masculin. On a ainsi, un certain nombre de réflexion très savoureuse sur leur conception de ce nouveau sport et surtout, avec une manière de faire et de penser très proche du contexte. De plus, du fait qu’elles soient nées filles, elles vont devoir fournir un effort supérieur pour pouvoir s’affirmer dans cet univers d’homme, ce qui est particulièrement bien mis en scène. Mais le côté « technique » du baseball n’a pas été écarté et il est même abordé de manière sérieuse et convaincante. On apprend pas mal de choses sur ce sport très apprécié au Japon.

D’ailleurs, TYM est un animé assez drôle par moment car du fait que les filles n’y connaissent pas grand-chose, elles font ça un peu au feeling au départ et lorsqu’elles voient pour la 1er fois, un entraînement de baseball, commencent à déchanter sévèrement. Forte heureusement pour elles, elles seront vite rejointes par le professeur Anna qui enseigne l’anglais et aussi, en connaît un rayon sur le baseball (ce n’est pas dit, mais il est suggéré qu’elle soit américaine). L’épisode dans le camp d’entraînement est particulièrement drôle. Les phases d’entraînement des filles sont également très amusantes car toute n’ont pas la même constitution ou le même tempérament, ou encore, les mêmes idées pour s'entraîner.

Parlons en des protagonistes. Ils sont tous très attachants, aussi bien les principaux que les secondaires. Cela est surtout dû au fait que chacun dispose d’une véritable place dans l’histoire et qu’ils ne sont pas nés d’archétypes bateau. Pour une fois, on comprend bien le tempérament relativement réservé des filles ou encore, leurs manières de se rebeller. D’ailleurs, chaque fille dispose d’une place importante dans l’équipe et se révèle vraiment primordiale et intéressante. Je retiens notamment Kawashima, le cerveau de l’équipe qui montre tout l’aspect stratégie du baseball et cela avec brio. On appréciera surtout la manière dont les façons de pensées changent et évoluent, aussi bien du côté des hommes, que de celui des femmes.

Dernier point, l’aspect relationnel. Tout comme le contexte, très strict, il est abordé de manière à la fois drôle, car l’animé dispose d’une dimension légèrement Yuri, mais aussi, réaliste avec ce problème de fiançailles arrangés à l’adolescence ou encore la question de savoir si de véritables sentiments peuvent naître d’une telle union. Cela, je vous laisse le découvrir.

En outre, côté graphisme, c’est une bonne réalisation, avec une animation plus que correcte. Le chara design n’est pas exceptionnel mais il rempli son office en nous proposant une bonne palette de personnages distincts. En revanche, sur le plan des décors et des habits, c’est vraiment génial. On retrouve cette atmosphère Taisho avec ses anciennes voitures, ses bâtiments particuliers, les téléphones et surtout, le style vestimentaire de l’époque (là encore, source de réflexion).
Au niveau de la bande son, l’ost est sympa avec des musiques très hautes en couleurs. Les génériques sont corrects.
Pour le scénario, il est très intéressant, surtout de par son thème et son contexte comme je le disais, mais aussi du fait qu’il ne souffre d’aucun problème de rythme. Il n’y a pas de temps mort et on s’intéresse de plus en plus à mesure que les épisodes défilent. Les filles évoluent au grès des rencontres, des victoires et des défaites.

TYM nous sort des traditionnelles filles gourdasses et des garçons tout beaux tout propres, pour nous offrir une expérience de qualité, amusante, et surtout, magnifiquement interprétés.

Jamais une fille n’aura été plus belle que lorsqu’elle nous montre la magnificence de son combat pour elle, mais aussi, pour toutes les autres.
Re: [Episode] Taishou Yakyuu Musume
Que dire de plus ^^.

Syfer à fait un magnifique résumé.

Je conseille vivement cette anime.
Re: [Episode] Taishou Yakyuu Musume
Syfer merci ton analyse précise et juste bien qu'un peu longue,m'ont permis de faire le pas pour mater cet animé.Bien qu'étant un garçon j'ai trouvé ce manga charmant rafraîchissant et touchant.
Ca change des animés de sports classique ou règne la surenchère d'effets superflus et souvent inutiles.
Je le recommande vivement